La disparition du libre arbitre.

energie

Salutations

Chacun d’entre nous possède des attributs divins. Parmi ceux-ci , nous possèdons le discernement et le libre arbitre, pour les citer et bien d’autres encore.

Par leurs usages , nous créons et nous influençons la vie que nous vivons à chaque présent ; y compris dans l’interdimentionnilité où réside la plus grande part de nous-même dans la croissance de notre divin , dans son retour vers la source , là où tout à commencé.

Les difficultés dans la croissance de l’être apparaissent à partir du moment où cette parcelle de l’être que nous incarnons use de son libre-arbitre( ce droit divin et qui ne peut pas être retiré) pour s’éloigner  et s’écarter de la mission-incarnation dans le plan.

Nul doute que cette phase d’exploration , avec tous les résultats acceptés ou pas , leurs répercussions , (toutes celles que nous continuons de recevoir dans le cadre de notre croissance) , nous destine à grandir dans l’amour de nous-même  , dans la connaissance de qui nous sommes , dans la compréhension de ce pourquoi nous avons choisi cette expérience à vivre et dans l’apprentissage du partage.

Au grès de nos expériences , nous cultivons le plaisir et la joie de vivre ces expériences , que nous avons très vite appris à reconnaître à notre arrrivée en incarnation ( et oubliées très souvent par l’influence de personnes et de situations) . Ces expériences de vie proposées, sont destinées à nous relier à notre coeur , à l’amour, à la lumière et au partage dans l’apprentissage des connaissances à acquérir ; et pré-établi dans notre « contrat d’incarnation ».

Un jour, une expérience clée de nos expériences , qu’elle soit personnelle , sociale,  professionnelle ou familiale, nous invite, nous attire comme un aimant vers sa contre partie, nous pousse ( quelques fois avec vigueur) à nous positionner dans la vie et à trancher avec ce qui fut celle-ci pour nous jusqu’àlors!

Et c’est ainsi qu’une nouvelle expérience commence pour nous , au combien subtile , au combien nourrissante, au combien extraordinaire dans notre gestion de la vie. Nous choisissons de façon  définitive de nous tourner vers la lumière, (avec tous les défis qui nous attendent)!  Inutile de vous dire combien est grande la satisfaction de toutes les parties de l’être en poste dans l’interdimentionnalité qui nous guident, nous assistent ,  comme tous ces êtres qui nous ont aussi accompagné , guidé depuis le départ, qui nous ont offert leur compassion , leur lumière et leur amour  jusqu’à cette renaissance au divin!

Ce moment qui fait date dans notre contrat d’incarnation reste inoubliable (comment pourrait-il en être autrement!). A partir de là , la vie nous propose avec l’entremise de nos contre-parties et de nos accompagnateurs , de peser le poids de notre engagement dans la lumière ; et de voir quand nous serons prêt à de plus grandes responsabilités pour nous-même, pour nos frères et soeurs dans tous les reignes de la création.

C’est ainsi que nous choisissons (notre libre arbitre) de ne plus user de celui-ci ; nous avons fait don de nous-même à la lumière( il ne peut pas en être autrement puisque nous sommes lumière) , à nous même, à l’amour et au partage avec la création dans la fraternité entre tous les reignes.

Plus question de libre arbitre ; nous regardons la lumière ;nous cultivons l’amour , la lumière et le partage. Nous accompagnons  l’autre dans ses retrouvailles sur le chemin qui le mènera à l’unité de sa propre lumière, de sa propre divinité. Telle est notre responsabilté , celle qui nous incombe quand toutes les parties de l’être avancent de concert dans la symphonie de la vie.

Le libre-arbitre ayant été abandonné au profit de la lumère, de l’amour et du partage, nous usons de notre discernement , de notre qualité d’écoute , de tous nos attributs divins , et que nous nous réapproprions de façon progressive, pour nous positionner par  la magie (l’âme-agit) dans les expériences qui nous sont maintenant proposées en accord et conformité avec le divin, étant conscient maintenant dans le présent que nous SOMMES , que nous sommes des agents du divins ,nous-même une création du divin donc divins.

NOUS SOMMES DIVINS.

Un partage de l’interdimentionnel des parties de mon être avec moi

écrit par Philippe.

Je vous aime.

 

 

Laisser un commentaire