La pesenteur des habitudes

 Résultat de recherche d'images pour "s'élever"

 

Heureux de vivre avec vous, toi ma soeur toi mon frère, cet espace de partage dans la lumière et l’amour de qui vous êtes. Je suis Tallaël et je vous adresse nos salutations. Conscient de ce que vous vivez, de l’élévation progressive de vos fréquences, recevez toute notre gratitude à persévérer dans la justesse de qui vous êtes. Que de beautés à vous voir vous révéler…

Beaucoup parmi vous avez demandé le retour à votre essence, à  votre divin, à vivre la joie…à nourrir la bienveillance, à vous libérer de vos entraves, de vos chaînes… du doute, de la peur, à sortir de la torpeur. Vous avez été entendu(e) quand bien certains peuvent en douter. Qui que vous soyez, où que vous soyez votre appel a été entendu chaque fois qu’il fut émis depuis votre espace sacré.

Comme vous le savez, la transition de l’entre deux mondes poursuit son chemin, vous vous en apercevez peut être toujours plus avec tous ces changements en cours, que ce soit autour de vous, au niveau géopolitique, géologique,…, sociétal  ou encore en vous dans conscience de qui vous êtes. C’est parce que vous êtes dans la conscience de qui vous êtes que les voiles s’amenuisent à mesure que vous renouer avec la perfection de qui vous êtes. C’est parce que vous accueillez votre perfection que vous permettez l’apparition des synchronicités, la restitutions de vos dons ou encore à l’inattendu, à l’inconnu de frapper à votre porte.

Le saut  vers votre renouveau est inéluctable que ce soit dans la douceur ou pas. Tout est en place, vous êtes attendus. Il y a toujours plus de soeurs et de frères qui sortent du coma, de leur sommeil, encore un peu vaseux, agares de la dualité qui tire à sa fin. De plus en plus  de soeurs et de frères se tournent vers l’être de lumière, de plus en plus de frères et de soeurs choisissent de quitter l’illusion de la personne pour retourner à la conscience de l’être d’amour et de lumière venu aidé un collectif dans son évolution, dans la justesse du divin incarné.

Dans ce passage, certains parmi vous continuent de vivre  des difficultés de tout ordre !  Vous êtes encore nombreux à rester enlisés, englués dans ce monde de la dualité ; les choses ne vont pas aussi vites que vous le désirez ! A ce stade, il est important de comprendre que tout commence par vous. Il vous appartient  d’accepter, de reconnaître que vous pouvez être le frein à votre évolution. Vous pouvez être le frein à votre changement, ce changement que vous avez envie de vivre une fois le passage de l’entre deux monde effectué ! Certains parmi vos frères et vos soeurs , peut-être vous-même, s’insurgent contre ce constat ! Et pourtant !

Que se passerait-il si vous viviez déjà dans le monde où vous avez envie de vivre ? Que se passerait-il au niveau de vos cellules, au niveau de vos corps ? Auriez-vous toujours ces difficultés à vivre votre présent ?

A ce stade de votre « entre deux mondes », il est important de prendre conscience que vos habitudes constituent le plus grand frein à votre évolution. Ce sont vos habitudes qui ont pris les commandes de vos existences. Que ce soient des pensées, des paroles ou encore vos actes, ce sont toutes ces habitudes qui vous maintiennent dans le champ de la dualité que vous aspirez à quitter. Ce sont aussi vos croyances qui vous enferment dans un champ de conscience limité. Vos croyances sont vos limites, comprenez-le!

Depuis des temps immémoriaux vous êtes êtes enfermez dans vos habitudes transmises par éducations aux niveaux de vos pouvoirs politiques pour garder la main mise sur vos sociétés sous couvert de cohésion sociale, au niveaux de vos écoles, de vos religions ou encore en tant que parents à transmettre ce qui vous fut transmis.  Et c’est ainsi que vous entretenez l’enfermement, votre enferment dans toutes les habitudes que vous perpétuez dans votre vie quotidienne qui vous maintiennent dans l’illusion d’une boucle temporelle et vous freine dans l’entre deux mondes.

Que se passerait-il  en changeant vos habitudes, que deviendraient vos croyances ? Quelles couleurs aurait votre vie quotidienne ? Est-ce la peur ou la joie qui oriente vos intentions ?

Ce sont vos habitudes qui vous ramènent à votre passé, à vos limites, à votre enferment. Ce sont elles qui créent à nouveau les liens qui ont été coupés, les mémoires qui ont été dissoutes. Vous avez demandé de l’aide…, vous avez reçu cette aide et vous recréer les circonstances pour lesquelles vous avez appelez l’aide reçue ! Comprenez-vous ?

Que se passerait-il dans votre vie quotidienne, en faisant le choix de rompre la chaîne de vos habitudes de comportements , en vous tournant vers de nouvelles saveurs, en inversant vos repas,…, en changeant vos horaires, en supprimant vos routines, en changeant ou supprimant vos croyances ? Mangez-vous par habitudes ? Même vos estomacs sont réglés sur vos habitudes, sur vos horaires ! Avez-vous besoin de manger autant, avez-vous besoin d’autant de repas ? …. Nourrissez-vous la croyance qu’aimer c’est tout accepter ? Est-ce que tout accepter, c’est être bienveillant ? Et si aimer  : ce n’est pas tout accepter ! Est-ce un choc pour vous ? Acceptez de revisiter vos croyances, vous sont-elles encore d’une quelconque utilité ? Vos habitudes sont un poids que transportez avec vous et il ne tient qu’à vous de vous alléger !

C’est parce que vous acceptez ce qui est, que vous accueillez le présent, que vous laissez le passé partir, se dissoudre ; c’est parce que vous acceptez ce présent qui s’offre à vous dans l’inconnu, que vous permettez à l’opportunité d’être surfée dans la conscience de qui vous êtes dans cette quête de vous-même.

L’inconnu peut être  une source de peur pour l’égo, pour la personnalité chez beaucoup encore pour un temps. Cependant rappelez-vous que la vague ou les vagues que vous choisissez de surfer ne font que vous ramener sur  la plage…. Et c’est parce que vous êtes en conscience que la joie vous inonde de bonheur, de sérénité, de paix  à être cet être qui surfe les expériences que la création et vous, dans votre multidimentionnalité, avez choisi de mettre en place.

Alors oui les habitudes, vos croyances sont peut-être encore présentes pour un temps dans vos vies jusqu’à ce que vous décidiez qu’il en soit fini ! Vous êtes la créatrice, le créateur, que décidez-vous ?

A mesure que vous vivez en conscience, les voiles se dissipent et vos créations, que ce soient vos pensées… ou vos intentions, sont beaucoup plus rapides à vivre leur existences. Ici nous souhaitons attirer votre attention une nouvelle fois sur la qualité de vos pensées.

Rappelez-vous que dans chaque comparaison, dans chaque jugement…à chaque apparition du doute, existent des liens qui sont ancrés dans le passé et la dualité. Il vous a été dit aussi par « certains êtres » inconscients ou pas, qu’il était important de comprendre vos réactions dans votre désir d’élévation ! Comprenez-vous maintenant ces stratégies à  maintenir vos limites et la dualité dans vos existences ?  Comprenez à présent, que comprendre vos réactions, vos émotions, c’est à nouveau tisser des liens avec vos passés et  votre dualité; cette dualité que vous avez choisi de libérer  ! Seule l’expérience est connaissance !  Rappelez-vous que vous initiez à nouveau ces mêmes qualités de liens avec le passé dans votre désir de comprendre, dans votre désir de connaissances intellectuelles ! Cependant observez  aujourd’hui, à mesure que vous vous élevez, combien ces habitudes sont de moins en moins prégnantes à guider votre vie.  Voyez combien vous accueillez toujours plus cet inconnu de la vie dans la sérénité. Ce qui était juste hier, ne l’est peut-être plus aujourd’hui, alors accordez-vous une flexibilité toujours plus croissante dans vos existences, permettez à votre pensée de rester au repos à surfer la vie.

Alors oui certains pourront vivre l’illusion du sentiment d’être perdu(e) et se questionner : comment savoir si ce que je vis est juste  pour qui je suis ? A nouveau la question recrée de façon instantanée des liens qui sont projetés dans le passé ou dans l’extrapolation de l’illusion d’un futur hypothétique.

Vous avez le choix de votre guidance : la joie ou la peur et son cortège d’assistants ! Rappelez-vous, il y a meilleurs guides que la peur et ses courtisans ! Votre seul guide est la joie. Vous direz peut être:  » comment trouvez la joie dans ma vie ? » Et hop, à nouveau un lien vient d’être créé ! A nouveau ce lien  vient  s’ancrer, se connecter dans votre passé, dans le champ de la dualité en offrant en plus une occasion à votre égo de se nourrir dans la quête de subsistance !

La joie est en vous…, allez en vous…. , prenez conscience de ce qui vit en vous…. : est-ce de la joie, du silence, de la peur…. regardez-vous dans un miroir, est-ce que vous vous  trouvez terne ou pas ? Les personnes ternes ne sont pas des gens joyeux…. !

Une fois que vous trouvez la source de cette joie en vous,  vous saurez alors comment vous déplacer dans l’inconnu ! Comprenez-vous ? Tant que la joie est présente, vous êtes au bon endroit à faire ce qui est juste et bienveillant.

Quand il vous arrive de vivre la joie, vous questionnez-vous ? Revenez à l’enfant qui vit toujours en vous. Est-ce que l’enfant se questionne quand il joue dans la nature ? Que fait-il quand le jeu est terminé ? Que se passe t’il quand le jeu ne l’amuse plus  ? Que se passe t’il quand vous cherchez à analyser la nature de votre joie ? Elle disparaît, n’est-ce pas !

Vous avez choisi de sortir de l’entre deux mondes, alors faites le silence, cultivez l’écoute, écoutez la joie ! Laissez votre organe de de la pensée au repos. Se questionner n’est pas accueillir ! Chercher le pourquoi, ce n’est pas se libérer ! Le pourquoi crée et nourrit la dualité. Chercher le comment crée du lien  et la répétition d’une boucle temporelle. Rappelez-vous: juste  surfer !

Ok, j’accueille, vivons l’instant…,dans la conscience de notre univers intérieur !  Comprenez-vous?

Recevez nos remerciements pour le temps partagé, cette pose que vous avez consentie. Que se passerait-il en changeant vos habitudes de lectures ? que se passerait-il en commençant votre lecture par la fin ;  ou encore là où se pose votre regard ?

Vous êtes invités à vous alléger du poids de vos habitudes. Qu’il en soit ainsi. Vous êtes l’être le plus important de votre univers, comprenez-le.

Laisser un commentaire