Sortir la peur de votre vie.

La peur.

La peur est à l’origine du chaos qu’une personne contribue à mettre en place dans sa vie. C’est encore elle qui vous maintient dans la souffrance. C’est elle aussi et ses acolytes qui vous enlisent dans l’immobilisme de votre vie personnelle, quelle soit sociale, professionnelle ou familiale. C’est elle qui vous empêche d’avancer là où votre coeur vous invite au changement. C’est elle qui vous maintient dans le paraître et vous éloigne de qui vous êtes et de votre bien-être.

Vous vous projetez, par la peur, dans les conséquences négatives de l’expérience par l’élaboration de sénaris négatifs sans vous permettre d’envisager la possibilité d’envisager une ou plusieurs solutions constructives. La peur pose une barrière, vous immobilise voire vous paralyse en vous éloignant de la réalité de l’instant présent! Elle empêche la personne d’entrevoir les portes derrière lesquelles la vie attend de se manifester dans ce qu’il y a de merveilleux pour cette personne.La peur et l’outil qui la crée: le mental montre à cette personne qu’un bon status quo est préférable à la « catastrophe » qui pourrait arriver! Cela arrivera t’il?

Maintenant que se passerait-il en demandant au mental d’élaborer un plan constructif d’évolution de l’expérience?

En allant plus loin, la peur vous décentre et altère toutes vos relations. Un décentrage prolongé peut déboucher sur la pathologie! Le point positif avec la peur, c’est que lorsque une personne choisit de la regarder, cette personne se recentre!…

Maintenant je vous invite à ce petit exercice: choisissez une « petite peur »…., ça y est, vous l’avez « avec vous votre peur »? Prenez quelques minutes et remémorez-vous la situation, replongez-vous dans l’expérience… vous y êtes? Je vous pose la question suivante: quand vous regardez cette peur, que ce passe t’il?

Quand l’enfant à peur du noir au milieu de la nuit, la lumière allumée suffit à faire disparaître cette peur. Après des paroles rassurantes et une inspection des lieux, la sérénité est à nouveau présente! Sachez que ce qui s’applique à cet enfant s’applique à vous aussi, vous êtes tout aussi capable de pensées rassurantes et de faire une petite introspection!?Quant à la lumière, l’avez-vous trouvez?

Maintenant, Il est important de comprendre  en ces temps du renouveau, qu’il n’y a plus de place pour la peur, l’appréhension,l’inqiuétude et le doute dans la vie. Ce dernier étant le plus insidieux, le plus subtile des obstacles à l’instauration du renouveau dans la vie d’une personne et par extension au niveau de l’humanité! C’est aussi pour cela que tant de peurs sont véhiculées dans la société et les médias pour freiner le renouveau!

Et chez vous qu’en est il?  Regardez bien dans votre foyer, la peur y a t’elle une place?

Sans parler de peur, quand vous véhiculez en vous une pensée de doute, que se passe t’il avec votre imagination, avec votre créativité, avec votre  création ? votre création est stoppée. Quand vous portez attention aux paroles, émises par autrui, et qu’elles sont un vecteur de doute; en les regardant, votre création est là encore stoppée.

Il en est de même avec la confiance quant à la pensée créatrice. Cette fois-ci, elle est activée et renforcée. Dans la confiance, il n’y a aucune place au doute car vous savez que le résultat est acquis; nul besoin de se poser des questions! Je vous pose cette autre question: où est passé votre mental en présence de la confiance? Que fait-il?

Ayant conscience de la subtilité du doute, maintenant et en premier lieu, il est important de s’occuper et de se libérer de la peur, cette peur qu’une personne fait sienne! Cette peur qui cache souvent une autre peur à l’image « des poupée Russes » qui s’imbriquent les unes dans les autres. C’est en allant à la source de la peur, « la dernière et toute petite poupée Russe » que vous comprendrez et prendrez conscience de votre possibilité de regarder cette peur et voir …!

Quand vous regardez vos pensées, que se passe t’il? Quand vous regardez une peur qui se présente, que se passe t’il? Où sont la peur et ses acolytes dans la lumière?

Pensez-vous être bienveillant(e)? Être Bienveillant(e), c’est aussi prendre soin de soi; vivre avec la peur et ses acolytes, est-ce de la bienveillance à votre égard et à l’égard des autres? Dans quel monde voulez-vous vivre? Ne pas vouloir vivre avec la peur et se acolytes, c’est vivre avec eux!

Quelque soit votre choix, il sera honoré et vous êtes aimez au delà de votre compréhension.

Recevez et accueillez notre amour inconditionnel et la lumière.

philippe

Laisser un commentaire